Mythe & Symboles #100wordstory

In response to The Daily Post’s writing prompt: « Can’t Drive 55. » Ma dernière chanson écoutée est  » Les amants du Paradis  » d’ACWL. Ce texte est donc ma 12ème histoire depuis le début de mon challenge, et j’avoue que celle ci fut la plus pénible à écrire mais j’espère avoir réussi dans un apeuprisme lyrique à réinterpréter le mythe d’Électre. A votre dictionnaire des symboles !

Un plateau couvrant l’abîme, des parterres de fleurs de laines,

Où Électre dans un espoir ultime ouvre grands ses bras, incertaine, à sa mère l’abandonnant, poussée par la peur irrationnelle de son propre sang.

Mauvaise étoile qui la guide pas à pas, le poignard se rapprocha du coeur maternel, quand un éclair de lucidité l’en éloigna.

Masquée, sur son trône d’ébène la fille s’éleva, protégeant sa haine, s’évitant le trépas.

Entre ciel et terre le souffle de la vie se gorge de lumière, laissant l’ennemi au bas de l’échelle, complètement affaiblit. Le frère dévoué se proposa et le mythe naquit.

Lundi 7 septembre 2015

Publicités

Un commentaire sur « Mythe & Symboles #100wordstory »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s