l’Elu #100wordstory

choose

Il était grand et arborait des cheveux bruns bouclés. Ses yeux bleus et sa candeur criait l’amour à tous les passants. Mais ces derniers tenaient fermement leur rôle, il ne fallait pas compter sur eux.

Espérant encore les convaincre, il se persuadait qu’il en était capable.

Pendant qu’il prêchait le courage, qu’il croyait galvaniser les hommes, et qu’il époumonait sa foi, les passants passaient.

Quand le virus avait infectés une moitié du continent, il s’était demandé un instant ce qu’il deviendrait…

Être prêtre était une vocation, et non un emploi que l’on quittait pour s’adapter à la demande du marché.

Vendredi 18 septembre 2015 – Un mix entre Walking dead et Matrix … A l’heure où j’écris tout est possible !

Publicités

5 commentaires sur « l’Elu #100wordstory »

  1. Putain, j’ai flippé en lisant la première phrase. Le reste de la nouvelle m’a rassuré. xD

    Sinon, autant j’aime bien le style, autant je trouve que la chute manque. Qu’est-il arrivé à ce pauvre prêtre, comment s’est-il reconverti, si c’est même le cas? Vous le saurez… ah merde, jamais.

    Aimé par 1 personne

    1. Lol ça aurait pu, ça aurait pu … Mais sinon la chute réside justement dans son inexistence ( français ça ? O.o ). Son métier n’est pas un métier, c’est vocation, il persiste donc à tenter de convaincre les passants jusqu’à sa mort. Enfin … Dans ma logique, je me trouve logique :p

      J'aime

    1. En effet c’est le principe ! Contente qu’elle t’ai plu, en effet un prêtre son métier c’est de croire jusqu’au bout, comme Job, d’ailleurs pour ça que c’est devenu son job haha, je me perd dans mes propres reflexions mais bref, ravie que cela plaise 🙂

      J'aime

  2. C’est très bien ça.
    En moins de cents mots tu ne pourras pas tout dire. Tu essaieras le max mais…
    Alors tu crées une image. Et cette image nous laisse songeur.
    Ne tombe jamais dans le piège de la chute. C typiquement français ce truc, nouvelle = chute pour à peu près 99% des couillons… ( a leur décharge c comme ça qu’on leur apprend à écrire dans les manuels et autres ateliers d’écriture) La chute est un art à part entière. Elle existe mais elle se justifie par la construction du texte. Et en aucun cas elle ne doit être systématique. Du moins si tu veux éviter le ridicule. Ce truc de la chute est absurde et… Fin bref, tu devras lutter sévère contre ça. Pour continuer d’écrire comme toi tu le souhaites. Y a un moyen memotechnique assez simple pour pas l’oublier 😉 chute = je tombe 😉 mdrrr
    Et dans ton texte, là, il n’y a rien qui justifie quoi que ce soit de plus. C’est pas parfait, mais c juste. Et la justesse… C’est très bien de l’approcher.

    Et si vraiment tu veux….
    « Être prêtre était une vocation, et non un emploi que l’on quittait pour s’adapter à la demande du marché. » On peut presque dire que ceci est une chute, très distinguée, tout en douceur. N’importe qui peut prêcher et époumoner sa foi. Je ne fais que ça et je ne suis pas prêtre lol. Tu vois ?

    Nan t’es bien là ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s