Writing Cats N°6 – PréBilanNano

Ok, les amis, il était temps que je revienne par ici. C’est chez moi après tout. J’ai un peu honte d’avoir abandonné ce petit blog tout neuf plus d’un mois. Pour tout vous dire, le Nano c’est HYPER-prenant. J’ai honte, parce que j’avais dis que je ferais un article de suivi par semaine, au minimum, et aussi que je continuerais les writing cats et les tips ! Bon …. Beh….. C’est raté. Mais du coup, pour me faire pardonner de cette longue attente, le numéro 6 de cette catégorie vous remplira d’émotions car je vais vous envoyer une tripotée de chaton dans la figure, vous êtes prévenus.

Pour patienter tranquillement avant de lire mon bilan du nano, qui est en cours d’écriture ( calmez vous ! ) et sera court, je vais vous faire part de tout ce que j’ai ressenti ce mois-ci, à travers nos amis les chats. En gros, je vous fait un pré-bilan-kitten.

Je voudrais commencer par les premières journée de ce challenge. Ouai, on commence par le début … C’est logique, ça se tient. J’étais rentrée dans le mode que j’apelle  » Niahahahaha « , surtout avec LA kick-off, qui était juste ULTRA.

gifchat13

J’ai du préparer en amont quelques petits éléments de mon enquête car si vous avez bien suivi, j’essayais d’écrire un polar. Renseignements oblige, je suis passée par la case lecture d’article et autre joyeusetés.

cats - news cat

Au bout de quelques jours d’écritures seulement j’étais déjà redescendu du mode Niahahaha, douce folie pour me rendre compte que mon excitation n’avait pas lieu d’être car plus j’écrivais, plus je me décevais, même si au moins, j’arrivais à écrire. Cela ne me plaisait PAS DU TOUT. Je crois que je ne savais même pas ce que je faisais de mes doigts, ni de mes idées, genre :

gifchat17

J’ai quand même continué en me répétant inlassablement que je n’avais pas préparer tout ça pour rien. J’ai alors atteint le 7eme jour le stade du  » Tu peux le faire, tu peux ! « 

gifchat1

Et le 8eme jour m’a répondu : N-O-N

I_Are_Sad_Kitten

Je me suis retrouvée la devant ma page plein de mots caca, de tournures diarrhéique, d’éléments moisissant que je n’avais pas prévu, et je me suis dit  » Fichtre, allons-y, arrêtons de faire genre on se pose la question de l’abandon ou pas, parce que si j’abandonne, plus de respect quoi.  » Du coup, je me suis servie une … non … Trois tasses de cafés. J’ai décidé que les plot bunnys étaient finalement les bienvenus, bien qu’incapable de les faire rentrer dans mon histoire j’allais noter toutes les idées à la cons, une par une. Et que j’en ferais des nouvelles, au pire, une par une.

ganesh_by_25kartinok-d53v0ot

Du coup – bon j’ai pas fini une seule des nouvelles commencées, j’préfère vous prévenir – ça m’a relancée dans une bonne dynamique. J’ai tué mon éditeur interne à coup de grandes dents au niveau de la carotide, ce fut saignant, mais bénéfique car j’ai pu reprendre mon roman, et écrire des scènes qui m’on plut, d’un point de vue que j’n’avais pas envisagé mais qui m’offrait le cadre dont j’avais besoin pour retranscrire l’atmosphère que je m’étais imaginée. BREF pendant plusieurs jours, j’ai écris correctement, ni pas assez, ni trop, juste ce qu’il fallait, et tout roulait !

slide_303212_2573045_free

Et comme la couille arrive dans le pâté toujours au moment ou le voisin à finit de se servir et que c’est à votre tour de planter la cuillère …. Il y eu les attentats, vendredi 13, tout ça. Du coup comme une bonne partie de la populace je suis restée bloquée à BFM – oh oui abreuvez moi encore de la merde sociétale, oh oui oh oui. – Comme un truc flippant, mais fascinant, qu’on préférerait éviter, mais qui intrigue et qui est là, dont on ne peut occulter la présence tant qu’il restera là.

slide_303212_2573036_free

Les jours suivant l’écriture était carrément devenue inexistante dans mon esprit. Enfin non, elle existait, mais pas dans la case  » choses possibles « , je suis donc restée là a végéter calmement dans le marasme ambiant, la terreur, la gerbe, et le sommeil qui te happe quand tout va mal.

gifchat3

Puis un jour, la vie à reprit son cours, je me suis rappelée que mon existence n’était vaine que si je n’en faisais rien et qu’il était de mon devoir de réparer ça tout de suite, je me suis plongée dans les messages d’amour motivant que tous les french wrimos ont reçu sur le forum ( 53 k d’amour – et on a pas tout sauvé. ) et aussi d’autres nanoteurs motivés qui souhaitaient encore atteindre leur but. Ainsi j’ai repris la route de l’écriture, calmement, grâce aux write-in aussi, sans prendre la suite de mon roman, écrivant une petite nouvelle à la con sur un thème ballot mais qui te délivre des blocages, car c’est tellement wtf que tu te sens le droit d’aller où tu veux.

slide_303212_2573039_free

J’ai réussi au fil des jours à réécrire normalement, à mes heures habituelles soit de 1H30 du matin à 4H. C’est mes heures j’y peux rien. J’étais franchement aidé par les word war organisées sur le chan francophone du nano où j’ai rencontré des gens trop cools, très drôle, carrément reboostant, trop malins et tout c’était trop bien quoi !

HappyCat

J’avais presque ré-atteint le mode Niahahahaha quand …. Quand …. J’ai honte…. Quand j’ai fait LA chose qu’il ne faut pas faire. Putain, mais jamais quoi ! J’aurais du le savoir, je crois même que je le savais, mais c’est comme le chocolat … Tu te dis allez juste un bout et … Oh puis merde avale la plaquette. DONC, je me suis relue………………

Grumpy-Cat-01

Voilà, je n’en dis pas plus car, quand c’est caca, c’est caca. Ton nez ne te trompe pas, si ça sent le coquelicot fané ça passe encore, mais quand ça sent le caca, bah faut être honnête avec soi. J’ai donc de nouveau écrit un début de nouvelle – ouai j’sais j’aime trop les débuts ! – Et puis comme je me disais que j’avais pas le temps de réfléchir à l’endroit où ça m’emmènerait je me suis laissée guider par la vague. Résultat : j’ai écris chinois. Sur le coup je me comprenais hein, sur le coup seulement.

Cat Writing

Du coup j’étais triste et les gens ont essayés de me réconforter, mais j’étais en mode « laissez moi je suis un caca. » Je ne vaut pas la peine d’être sauvée, partez sans moi, je vais juste vous ralentir, blah , blah, blah…

slide_303212_2573040_free

Le jour 24 est arrivé, et un calcul très simple c’est effectué dans ma tête. Gros retard + 6 jours restants = Magne ton cul ma biche, on va arriver la fête sera finie. Le calcul à été basique, en gros si j’écrivait 5 fois 4000 mots, je pouvais y arriver …. Je pouvais réussir le nano, pour la première fois, si je trouvais la force, le courage, la foi, la folie … d’écrire 4000 mots par jours minimum jusqu’à la fin. ( Pour les plus matheux d’entre vous vous aurez pigé que j’avais à peine dépasser la moitié de l’objectif final ) En gros prépares toi pour le rush beauté, ça va swinguer ! Le projet me paraissait un peu gros, mais après tout, c’était quand même le but du nano.

giphy

J’y suis donc allée de mes tournures reloues, aux répétitions et pléonasmes les plus barbares et agressifs, aux scènes décrites de différents point de vue parfois, de mes digressions moyennement acceptables, de quelques envolées lyriques parfois, bien peu nombreuses face aux nombre de bêtise par paragraphe, mais je les ai fait ces 5 fois 4000 pendant 5 jours ! Et même un peu plus, ce qui m’a permis de terminer avec un jour d’avance pour soigner ma pire ennemie Dame Angoisse. Donc, ouai les gars, ouai ! JE L’AI FAIT !!! YOUHOUHOUHOUH !!!

gifchat26

Bilan final : 5 projet entamé,  dont un long roman qui ne dépasse pas les 30k pour l’instant mais que j’espère reprendre-terminé un jour parce que tout est calé, y’a plus qu’à écrire, ou presque. Sur les quatre autres projets, deux ne verront jamais un autre oeil que le mien je pense vu la haute teneur en conneries, deux autres mériteraient d’avoir une suite et fin, ensuite une correction et finalement, peut-être, éventuellement, j’y réfléchirais, un ou deux bêta lecteurs.  Voilà …. Maintenant …. Je vais réfléchir à la fin de mes histoires, au fond de mon lit, dans les bras dans l’angine dont je prend soin depuis plusieurs jours.

tumblr_inline_nrfn3aq2C61stv7yc_500

Publicités

2 commentaires sur « Writing Cats N°6 – PréBilanNano »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s