24h de la nouvelle

Hello people ! Le train de la procrastination vous annonce un arrêt en gare, profitez de ce laps de temps pour dire ce que vous avez à dire et remonter dans le wagon, viiiiite. Ok, Ok, je me dépêche, je voudrais pas être en retard, ce soir y’a France-Cameroun à la télé, et puis j’ai des dizaines de séries à rattraper ! Bon je voulais seulement vous parlez de ce que j’ai fait le weekend du 15 mai. C’était cool, ça faisait longtemps que j’avais pas réussi un challenge du coup boum satisfaction personnelle intense.

Il s’agit donc des 24 heures de la nouvelles dont le site se trouve ICI. Et ça consiste, vous l’aurez compris, à produire une nouvelle dans un temps donné de 24 heures. Chaque participant devait préparer une contrainte à envoyer aux organisateurs et 5 minutes avant le top départ l’un deux tire une contrainte au hasard qui devra s’appliquer à tous les participants. On démarrait le samedi à 14h pour finir le dimanche à 14h. On avait tous la possibilité de se préparer comme on voulait, d’avoir déjà en tête l’histoire, oui mais voilà, comme on ne sait absolument pas sur quoi la contrainte va porter c’est un peu compliqué. Je vous donne un exemple : admettons que je sois là pendant une semaine a ploter comme une folle, avec mes fiches, mes post-its colorés, tout un programme magnifique, admettons que mon histoire porte sur une équipe de gaillards maladroits qui découvrent des portails temporels et les utilisent afin de conquérir le monde. Bon, bah j’aurais été vraiment concon, vu la contrainte qui a été tirée au sort.

L’histoire doit se passer à au moins deux époques différentes (pas forcément très distantes), qui ne peuvent pas communiquer directement entre elles (pas de portails temporels, de machines à remonter le temps, de télépathie…), mais se répondent et se complètent.]

Voyez ? Boum, tout mon plan serait tombé à l’eau. J’ai donc plus ou moins bien fait de ne rien préparer.Parce que quand a 13h55 on te lâche ça… Tu restes québlo, genre :

148465_640_407 Lire la suite de « 24h de la nouvelle »

Publicités

Liste : Vos plats préférés

Qui à parler de bouffe ? Où, où, où ? Là ?  HHHUUUUUM !!! 

J’ai un sacré souci avec la nourriture, outre la peur constante de manquer qui m’offre une raison valable de bourrer mes placards de réserves ( sans rire j’ai de quoi tenir un siège d’au minimum trois mois en étant seule ), je pourrais me contenter de manger à ma faim. Je pourrais choisir de manger ça au goûter, puis ça au dîner. Mais non. Je prend ça en entrée, puis ça en repas, puis le goûter c’est mon dessert. Puis à l’heure du goûter je reprend du dessert, puis si j’ai encore faim un peu des restes du plat principal. Bref, l’ordre n’a pas lieu d’exister chez moi. Je mange ce que j’ai envie quand j’en ai envie, même si après un ptit suisse ça peut paraître chelou de s’engouffrer des patates à l’ail et au persil et de terminer par des betteraves.

la-tartiflette-au-reblochon-de-savoie-labellisee Lire la suite de « Liste : Vos plats préférés »

Liste: Ces livres qui nous transportent

Me voilà de nouveau en retard cette semaine sur les thèmes proposés par La duchesse, pourtant les titres m’emballent à chaque fois, j’ai l’impression que mes journées ne sont pas assez longues pour le nombre de projet que j’ai à réaliser, c’est un peu flippant, j’ai l’impression que fin 2016 je me dirais encore  » mince où est passé mon année ? « .

 Je vais donc enchaîner les deux thèmes sans intervalles, pour une fois ça veut dire que je serais en avance ! La folie quoi ! Une vrai dinguerie ! ( Oui, enfin, bon, je dis que … Mais c’est pas encore fait ^^’ ) -Con-cen-tra-tion. Cette semaine on devait lister Les livres qui nous transportent. Rien que ça. Techniquement, tous les livres me transportent, sérieusement, tous, chacun à sa manière, que ce soit par l’univers proposé, les personnages, l’intrigue, les fils tendus des relations, tous les livres que j’ai lu m’on transportée, car quand ils ne me transportent pas, en fait, je les abandonne.  

Vous avez pas de catégorie comme ça, vous ? Je suis sure que si ? La deuxième rangée de la bibliothèque ? Ou le cartons qui traîne sous l’escaliers, à la cave ? Bon du coup, ce serait rigolo de faire la liste des livres inachevés – enfin, dont la lecture fut inachevée – En attendant, je galère moi, je vais quand même pas vous lister tous les bouquins que j’ai avalé, y’en a pour deux mois, et sérieux, j’ai pas le temps ! Je vais donc faire simple et essayer d’en lister 10 max pour rester raisonnable. Et dans le désordre parce que NON je ne PEUX PAS choisir entre mon amour pour Ron Weasley, et mon amour pour Jamie, ou encore mon cher Bourbon Kid, et le comissaire Adamsberg. ( ouai normalement pour ceux qui ont suivis, y’a des indices là. ) 

18958386 Lire la suite de « Liste: Ces livres qui nous transportent »

Bradbury Project

La nouvelle année a donc débuté, et les amis, malgré vos meilleurs vœux et vos « bonne année » à gogo, je suis désolée de vous le dire, pour l’instant, rien de fou au Pérou.

Ces 7 premiers jours sont à l’image de l’année précédente, rythmés par une envie d’écrire sans l’acte qui suit, des sentiments contradictoires à propos de tout ce qui construit mon quotidien, et l’envie de me foutre un énorme coup de pied au cul avant que je ne sombre dans l’ennui d’une vie sans passion, sans jamais le faire, sinon j’ai bien peur de ne plus trouver de raison de me plaindre.

Blague à part, je suis là pour vous annoncer le début d’un loooong projet. Un truc qui, s’y j’en vois le bout, me laissera chancelante et à bout de souffle mais sûrement plus heureuse et fière que jamais. Arriverai-je au bout, telle est la question ? J’aborde donc mon projet Bradbury avec la main tremblante mais l’esprit tellement surexcité que l’Autre en moi fait des bonds. 

ray-bradbury Lire la suite de « Bradbury Project »

La vache quoi !

In response to The Daily Post’s weekly photo challenge: « (Extra)ordinary. »

DSCF0136photo prise en 2011, en Auvergne si mon souvenir est bon.

Lorsqu’on m’a demandé où j’habitais et que j’ai répondu  » dans le 77  » on m’a rétorqué  » Ah mais oui ! Le pays des vaches. »

Moi j’en ai plus vu depuis un bon moment, des vaches. Mais fut un temps où en voiture on passait devant des champs où quelques unes ruminaient tranquillement, et tout le monde s’en foutait d’elles. Tout le monde va donner du pain au cygne et au canard, mais les vaches on s’en balance. Moi pas, j’aime bien, elle on un truc chaud dans le regard.

Sur une route de Bourgogne j’avais rencontrée celle-ci, je l’avais appelée Sally, elle me faisait rire, je lui ai fait un brin de causette, puis suis repartie. Les vaches c’est des animaux extra-ordinaires. Merci à elle de nourrir un bon tiers de la planète.

Pille, Pille, Pilleras #100wordstory

142790__beach-sand-sea-stones-rocks-skull-sword-chest-treasure-coins-necklaces-pearls_p

– Horfan ! Dépêche toi un peu bon diable !

– Je fais vite, comme j’peux Taly.

– Alors pourquoi on a pas encore rapporté ce foutu trésor sur le navire ?!

– Parceque Môsieur veut pas salir ses mains !

– Je toucherais jamais ce machin, débrouilles toi pour dénouer ses tentacules et ouvrir le coffre !

Lire la suite de « Pille, Pille, Pilleras #100wordstory »

100 mots par jour, mais quelle idée !

100words-300w

J’ai pris une décision. Une décision somme tout pas très importante, vous inquiétez donc pas, ça va pas chambouler ma vie. Pas plus d’une heure par jour, c’est juré !

Il y à quelque temps, le nano est arrivé. L’échec avec. M’en fou, même pas peur ! Je recommence. Devinez quoi ? Je ré-échoue ! Non mais … Sans rire ! Depuis quand écrire est devenu si compliqué ? Depuis quand j’ai une pression si dingue que le moindre mot collé à un autre me semble minable ? Depuis quand, je vous le demande ?!

J’ai bu un verre. J’ai été sur le blog de La duchesse d’Erat lire son histoire du jour. Parce qu’elle c’était ça, son nano. Ecrire chaque jour une histoire de 100 mots, ni plus, ni moins. 100 mots, tout l’été, 0 excuses, ( et en anglais s’il vous plaît! ). Je ne faisais qu’y penser au début bien sur … Et puis … et puis les fils de mon cerveau ont fait des nœuds, mes tripes ont joué aux quilles et … EURÊKA !! Lire la suite de « 100 mots par jour, mais quelle idée ! »