The voice – Twitter – l’insomnie

 

Bonjour ici.

L’été est passé, il a été long, certains moments trop courts, mais d’un point de vue global un peu long. Peut-être parce qu’on est déjà le 25 septembre et qu’en fait je suis restée en été. Yep, ça doit être ça. Je me rappelle de la même période l’année dernière. Je venais d’obtenir à grand coup de plaintes larmoyantes et permanentes ma libération. Enfin le chômage, amen : je vais pouvoir faire tout ce que je n’ai plus le temps de faire, je vais avoir des vacances, du temps pour regarder toutes les séries du monde entiiiiier, le temps d’écrire un roman, deux même si ça se trouve, le temps de revisiter quinze musées par trimestre. 1 an plus tard : du fond de mon lit, ma dépression vous salut bien aimablement.

Pas de musée, pas de roman, des vacances, mais pas toutes reposantes, des séries binge watché, mais pas toutes celles du monde entier. Bon j’abuse un peu j’ai pas été totalement improductive, j’ai tout de même écrit plusieurs nouvelles , quatre ou cinq, c’est respectable même si c’est pas dingue. Faut dire que le camp nano m’a bien aidée. On avait une team de malade : La Confrérie des Dragons sans Roi. Oui messieurs, dames, si avec un nom d’équipe comme ça on arrivait pas à atteindre nos objectifs … Je tiens d’ailleurs encore une fois à saluer l’engagement de ma Cerise parce que franchement, sans elle, la moitié d’entre nous n’aurait pas terminé le mois. Bon perso, j’ai finis sur les rotules, mais j’ai finis ! \o/  

Donc avec ce chômage au pied gauche, et cette déprime passagère au pied droit, je vous cache pas qu’à part ça, je suis pas fière de grand chose cette année. J’ai même pris rendez-vous avec TF1 le samedi soir pour the voice kids. Oui … Bon … On a tous nos petits trucs dont on a honte alors hein, chut.

1) The voice kids

J’étais pas hyper fana du programme à la toute base, dans le sens où blablabli blablabla les parents vivent leur rêves à travers leurs gosses, tu sens que certains ont la pression, et puis qu’en plus, moi je pleure à chaque fois. Mais vraiment, j’ai une grosse incapacité à ne pas me mettre à leur place et donc quand ils ont finit de chanter les mômes, bien ou mal, je verse ma larme et ressent un trop plein de j’sais pas quoi. Et quand les parents chialent de fierté c’est encore PIRE. Puis j’aime pas qu’on prenne pas les gamins et qu’ils ne sachent véritablement pas la raison parce que après quand les fauteuils ne se retournent pas lors des auditions à l’aveugle, on leur sert de la guimauve et ça me soûle. Tu crois qu’à 13 ans t’es con ou c’est comment ? Tu lui dit qu’il a bien chanté et l’autre il dit merci, non mais je rêve. Moi j’aurais sorti un bon gros “ fallait se retourner alors.”. En plus on nous fait croire que le physique compte pas, alors que bon, y’a qu’un gosse pour y croire. Bref à la toute base je suis pas fan.

Mais en période creuse tout le monde à ses faiblesses, donc Koh-lanta et The voice sont devenus des petits rendez-vous. Et hier soir, c’était les battles, et moi mon the voice je l’ai déjà trouvé. J’ai envoyé le lien à mon frangin et il a validé. Twitter est un peu d’accord aussi. Le gamin à tout pour lui, ok on l’aime bien ++ à cause de sa bouille, mais il a quand même la voix. Je vous pose son audition à l’aveugle là, comme ça.  

( Et en plus le gars choisit la chanson que j’écoute non stop depuis 6 mois en quasi boucle > Tom Odell Addict. )

Hier il a été sauvé, et heureusement, parce que sinon je boycottais le programme, et ils le savent à la prod, qu’Achille c’est leur meilleur guerrier ! Lire la suite de « The voice – Twitter – l’insomnie »