Chronique : Enjeu : Le Monde

FnAnt0926-1979 (1)

Titre original : Enjeu : Le Monde

Edition : Fleuve noir
Collection : ANTICIPATION
Parution originale : 1979
Genre : Science fiction

 

Résumé :
Sonia dort. Sonia rêve qu’une lumière éblouissante et une grande chaleur l’habitent et lui donnent un plaisir qu’elle n’a jamais connu. Mais Sonia rêve-t-elle ? Un être n’a t-il pas, en effet, pris possession d’elle, un être venu d’ailleurs, de “l’autre côté” ?
Réel ou imaginaire, cet être va faire de Sonia quelqu’un d’autre. Et le monde étonné va assister à l’extraordinaire mutation, à la prodigieuse ascension de Sonia qui, partie d’une des classes inférieures du monde où elle vit, va très vite devenir la favorite du Maître de ce monde.

Mais que veux-t-on à Sonia ? Dans quelle fantastique” partie” est-elle entrée ? Quel est le jeu cosmique dont notre planète elle même n’est qu’un pion ?

Avis :
Le pitch de départ est plutôt attrayant même si la 4ème de couverture aurait méritée d’être plus alléchante. Hormis le fait que la Terre et tout ceux qui la peuplent ne soit qu’un pion dans la partie d’échec cosmique que se livrent de curieux êtres dit extra-terrestres, l’histoire a de bons atouts. Ainsi, la tournure que prend l’aventure est plutôt surprenante, ce qui s’ajoute au choix d’une narration bien particulière qui nous tient en haleine. En effet toute l’action nous est rapportée par le journal secret de Sonia ainsi que les rapports de mission d’Aziluth à ses supérieurs. Il n’y a jamais de longueur, les personnages sont bien dépeints, au fur et à mesure que les pages se tournent l’héroïne gagne en profondeur et cela influe sur cette fin, que l’on ne peut soupçonner. Rien qu’en cela, le livre est une réussite. Il y à beaucoup d’éléments bien pensés, utiles à l’idéologie des héros; certains auraient du figurer au dos du livre pour donner une image plus précise de ce que pouvait raconter son auteur. Notamment : la planète est désormais gérée non plus par des États mais par les banques qui géraient ces états il y a bien des siècles. En gros le monde est en guerre : La BNP contre LCL, et Sonia dans tout ça, à été choisie par E.T pour apporter la paix sur Terre car de ceci dépend la paix du Cosmos. Le fait que la planète soit en surpopulation, accueillant presque 20 milliards d’êtres humains, ceux-ci étant divisés en différentes catégories et classes, qui leur offrent une vie toute tracée est aussi un détail non négligeable. Nous assistons donc à l’évolution de Sonia qui part de la catégorie F pour atteindre la A, non sans mal, mais pour découvrir quelle horreur ? Aziluth, un être venu de “l’autre côté” vas l’y aider, la manière dont il intervient est d’ailleurs fascinante, leur relation qui s’établit d’abord dans un rapport de force va se muer en un lien étrange et impalpable qui va tout de fois “ terrestrisé ” son être. Son attachement à l’hôte aura par ailleurs quelques aspect comiques, puis triste. Mais sans lui, point de fin, car Sonia est en mission, et ne la connaît pas en détail jusqu’aux toutes dernières pages. Ainsi, on tombe des nues avec elle, et on se bat avec elle ! Je conseille chaudement cette lecture, si vous rêver d’un futur sans trop savoir à quoi il pourrait ressembler, ça pourrait être ça. Ou ça pourrait être le monde après Sonia …
Pour résumer, à travers des personnages fascinants qui se sculptent un peu plus à chaque page que l’on tourne, on imagine un futur probable et angoissant, jusqu’à espérer que ce monde implose définitivement, ou s’épanouisse à nouveau. De la science fiction dans toute sa splendeur.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s